Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

Après Lampedusa...

Publié le 18 Novembre 2013 par lschietecatte

Après l'étude du drame de Lampedusa en classe, deux conseils de lecture (disponibles au CDI).

Dans la mer il y a des crocodiles de Fabio Geda (édition Liana Lévi). L'histoire incroyable de Enaiatollah Akbari de l'ethnie Hazara qui, a l'âge de 10 ou 11 ans, va quitter son pays l'Afghanistan pour fuir les Talibans. C'est le début d'un périple à travers le Pakistan, l'Iran... jusqu'en Italie. Confronté en permanence à des conditions de vie très difficiles, il saura tenir debout, avancer en gardant en mémoire ce qu'il lui disait sa mère : "il faut toujours avoir un rêve au dessus de sa tête" !

Eldorado de Laurent Gaudé (édition J'ai lu). Le commandant Salvatore Piracci navigue au large des côtes italiennes pour protéger les frontières de l'Europe, chargé d'intercepter les embarcations des clandestins africains dont la vie est mise en danger par les effroyables conditions de leurs traversées, ces passagers malheureux qui ont tout abandonné pour un passage hasardeux vers leur "Eldorado", comment peut-il encore continuer à les sauver pour les renvoyer chez eux ? Dans le même temps au Soudan, deux frères s'apprêtent à tout quitter pour entreprendre le dangereux voyage vers l'Eldorado européen de leurs rêves. Mais quel rêve ? "Je me suis trompé. Aucune frontière n'est facile à franchir. Il faut forcément abandonner quelque chose derrière soi. Nous avons cru pouvoir passer sans sentir la moindre difficulté, mais il faut s'arracher la peau pour quitter son pays. Et qu'il n'y ait ni fils barbelés ni poste frontière n'y change rien. J'ai laissé mon frère derrière moi, comme une chaussure que l'on perd dan sla course. Aucune frontière ne vous laisse passer sereinement. Elles blessent toutes". Roman magnifique.

Enfin la mort de centaines de migrants début d'octobre n'est pas sans rappeler celle de l'athlète somalienne, Saamiy Omar, qui avait fait l'objet d'un article sur ce blog.

Commenter cet article