Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

Shoah de Claude Lanzmann

Publié le 3 Avril 2015 par lschietecatte in histoire, génocide, seconde guerre mondiale, shoah

Shoah de Claude Lanzmann

France 3 a diffusé le film Shoah jeudi 02 avril : il est encore disponible en replay pendant 30 jours sur pluzzfrancetv.

Shoah (1985) est un film unique, par sa longueur (environ 9 h 30) et surtout par la richesse de ses témoignages : Claude Lanzmann a retrouvé des rescapés juifs des camps d’extermination, il a traqué les nazis qui se cachaient et réussi à les filmer clandestinement. Il est retourné sur les lieux, dans les villages limitrophes des camps d'extermination de Chelmno, Treblinka, Sobibor, Auschwitz, pour interroger les témoins polonais.

Le début du film commence à Chelmno, site en Pologne de la première extermination des juifs par le gaz. Sur les 400 000 hommes, femmes et enfants qui y moururent, on compte deux rescapés dont Mordechai Podchlebnik et Simon Srebnik. Simon Srebnik avait treize ans et demi. Son père fut abattu sous ses yeux dans le ghetto de Lodz et sa mère gazée dans un camion à Chelmno. Lui fut enrôlé dans des "commandos" chargés de la maintenance des camps d'extermination. Chaque jour, il traversait le village de Chelmno, les chevilles entravées. Il réussit à survivre plus longtemps que les autres grâce à son agilité qui lui faisait gagner les compétitions que les nazis organisaient : concours de saut ou de vitesse ! Grâce également à sa voix qu'il l'avait fait connaître de tous : il chantait des airs folkloriques. Dans la nuit du 18 janvier 1945, deux jours avant l’arrivée des troupes soviétiques, il fut exécuté d'un balle dans la nuque. Il échappa à la mort, fut recueilli par un paysan polonais et sauvé par un médecin-major de l’Armée rouge. Plus de trente ans après, Claude Lanzmann a convaincu "l'enfant chanteur" de revenir à Chelmno... à 47 ans". Regardez le début du film. C'est un moment rare, poignant.

Commenter cet article