Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

Him de Maurizio Cattelan (2001)

Publié le 18 Décembre 2014 par lschietecatte in histoire des arts

Retrospective  Maurizio Cattelan au Guggenheim Museum, New York, 2012

Retrospective Maurizio Cattelan au Guggenheim Museum, New York, 2012

Nombreux sont les artistes qui se sont appropriés la figure d'Adolf Hitler dans leur oeuvre : Chaplin dans The great dictator (1940), Victor Brauner avec "Hitler" (1934), les photomontages de John Heartfield (1932) et même Tex Avery avec Blitz Wolf (1942) dans lequel Hilter est représenté en loup !

"Him" (2001) de Maurizio Cattelan est différend. Cette sculpture de résine et de cire est très réaliste car elle utilise également des vêtements et des cheveux humains. Souvent présenté de dos, le visiteur pense d'abord apercevoir un enfant ; il doit le contourner pour découvrir l'identité de "Him". "Hitler incarne l'image de la peur. En le mettant en scène, je ne fais que m'emparer d'une icône de notre siècle. Ma mère disait toujours qu'il est impossible de bien nettoyer un carreau si on ne voit pas où se trouve la saleté." affirme M.Cattelan.

Si "Him" suscite l'étonnement, interroge, il fait également polémique comme à Varsovie lorsque l'artiste l'a installée dans l'ancien ghetto de Varsovie. «Quand il s’agit de montrer le personnage d'Hitler, nous avons la responsabilité extraordinaire d’être sensibles à ceux qui ont souffert, à cause de ce que Hitler a provoqué, aux survivants de l’Holocauste et aux survivants non-juifs» s'était indigné le grand rabbin de Pologne Michael Schudrich. Point de vue partagé par Efraim Zuroff, le directeur du centre Simon-Wiesenthal de Jerusalem : «Concernant les Juifs, la seule "prière" d’Hitler était qu’ils soient effacés de la surface de la terre, et son plan pour la Pologne était de détruire le pays et d’assassiner ses élites».

Installation de "Him" dans l’ancien ghetto de Varsovie, 2012

Installation de "Him" dans l’ancien ghetto de Varsovie, 2012

L'oeuvre de Maurizio Cattelan est un objet d'étude en histoire des arts. Vous pouvez trouver des informations sur le site de l'Académie de Besançon ou de l'Académie de Versailles.

En complément, une interview de l'artiste dans Paris Match à l'occasion de la retrospective au Guggenheim Museum en 2012. A la question : "Comment viennent vos idées ? "Him", par exemple, qui représente un Adolf Hitler miniature, agenouillé en train de prier ? Voici sa réponse : "Le travail est connecté à la commande. Si je ne reçois pas de coup de fil d’une galerie, d’un musée, d’une fondation pour exposer, rien ne vient. Je ne produis pas en avance, je ne possède pas d’atelier. L’espace, le moment conditionnent mon état d’esprit. Je voulais représenter le mal absolu, sans savoir comment faire. On m’a invité en Suède pour une exposition. J’ai pensé à la position ambivalente de ce pays au moment de la Seconde Guerre mondiale, c’était le lieu pour une œuvre difficile. Et la figure de Hitler s’est imposée. J’ai mis un an à concrétiser la commande."

Him a été adjugé 17,189 millions de dollars (près de 15 millions d’euros) aux enchères dimanche 8 mai 2016 à New York, un record mondial pour l’artiste contemporain italien de 55 ans. Catellan avait expliqué lui-même qu’il avait « voulu la détruire et avait mille fois changé d’avis ».

Him de Maurizio Cattelan (2001)

Maurizio Catalan fait l'objet d'une exposition, Not Afraid of Love, du 21 octobre 2016 au 08 janvier 2017 à la Monnaie de Paris.

Tex Avery, Blitz Wolf (1942)

Commenter cet article