Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

Le plus long mur du monde

Publié le 13 Février 2015 par lschietecatte

"Les enfants bangladais sont souvent engagés par des passeurs pour transporter de la marchandise d'un point à un autre du mur-frontière, malgré les risques immenses. Mais le maigre bénéfice, entre 1 et 5 euros,  se justifie pour des familles très pauvres" G. Turine

"Les enfants bangladais sont souvent engagés par des passeurs pour transporter de la marchandise d'un point à un autre du mur-frontière, malgré les risques immenses. Mais le maigre bénéfice, entre 1 et 5 euros, se justifie pour des familles très pauvres" G. Turine

Si le mur de Berlin semble déjà bien loin, savez-vous qu'aujpourd'hui jamais autant de murs, barrières, clôtures n'auront été construits à la frontière entre deux pays ! Des murs pour freiner l'immigration comme entre les Etats-Unis et le Mexique, entre la Turquie et la Grèce, autour de l'enclave espagnole de Melilla au Maroc, des murs pour séparer deux systèmes politiques comme entre la Corée du Nord et celle du Sud, des murs pour isoler une population comme entre Israël et les territoires palestiniens... tous "attisent les tensions, aggravent la précarité sociale et économique, accentuent le fossé culturel et religieux entre les peuples et ne résolvent en rien les problèmes qui poussent les gens à émigrer" comme le souligne le photographe Gael Turine. Il a photographié l'un des plus longs murs du monde, entre l'Inde et le Bangladesh, sur plus de 3200 km. 220 000 hommes des troupes indiennes de la Border Security Force (BSF) assurent la surveillance armée du mur. "Aujourd’hui, le nombre d’arrestations, d’actes de torture et de morts en fait l’une des frontières les plus dangereuses du monde. La quasi-totalité des victimes sont des Bangladais qui, pour des raisons économiques, familiales, sanitaires ou environnementales, tentent de la traverser." Ces photographies sont à découvrir sur son site, ici. Elles font également l'objet d'une exposition, «Le mur et la peur», à la Galerie Fait et Cause, 58 rue Quincampoix, 75004 Paris, jusqu'au 28 février,

Le plus long mur du monde
"Jotana, 65 ans, est arrivée à Dacca pour rejoindre son fils qui vit dans un quartier pauvre depuis trente ans. Elle vient de la région frontalière de Sathkira mais elle ne pouvait pas subvenir seule à ses besoins dans son village d’origine. Ses deux autres fils sont contrebandiers et elle ne les voit plus car ils doivent se cacher des gardes-frontières du Bangladesh. Le quartier est dangereux à cause des trains qui passent près des maisons. Les accidents impliquant les enfants et les personnes âgées sont assez fréquents."

"Jotana, 65 ans, est arrivée à Dacca pour rejoindre son fils qui vit dans un quartier pauvre depuis trente ans. Elle vient de la région frontalière de Sathkira mais elle ne pouvait pas subvenir seule à ses besoins dans son village d’origine. Ses deux autres fils sont contrebandiers et elle ne les voit plus car ils doivent se cacher des gardes-frontières du Bangladesh. Le quartier est dangereux à cause des trains qui passent près des maisons. Les accidents impliquant les enfants et les personnes âgées sont assez fréquents."

"Deux bangladaises, probablement des commerçantes, franchissent le mur de séparation. Après avoir acheté des marchandises en Inde, elles retournent au Bangladesh pour les revendre"

"Deux bangladaises, probablement des commerçantes, franchissent le mur de séparation. Après avoir acheté des marchandises en Inde, elles retournent au Bangladesh pour les revendre"

"Dans la région de Balurghat, une mère et ses deux enfants vont rendre visite à des membres de leur famille habitant dans un village voisin, à proximité de la clôture."

"Dans la région de Balurghat, une mère et ses deux enfants vont rendre visite à des membres de leur famille habitant dans un village voisin, à proximité de la clôture."

"L'arrière-cour d'une case qui jouxte la clôture. Du fait de la proximité du village et de la frontière, ces villageois sont accusés par l'Indian Border Security Force de favoriser les passages clandestins."

"L'arrière-cour d'une case qui jouxte la clôture. Du fait de la proximité du village et de la frontière, ces villageois sont accusés par l'Indian Border Security Force de favoriser les passages clandestins."

Commenter cet article