Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

La butte de Vauquois : 4 ans et 2 jours de combat !

Publié le 17 Mai 2016 par lschietecatte in Première guerre mondiale

La butte de Vauquois Source : Association des Amis de Vauquois.

La butte de Vauquois Source : Association des Amis de Vauquois.

Située dans la Meuse à une trentaine de km de Verdun, la butte de Vauquois a été le théâtre d'une guerre singulière : la guerre des mines. Cela consiste à creuser de plus en plus profond sous les positions ennemies une galerie qu’on bourre d’explosifs et qu’on fait sauter. Près de 15 000 hommes y trouveront la mort.

Longue de 500 m, large de 100 m et qui culmine à un peu moins de 300 m du niveau de la mer et à 70 m des champs alentour, cette butte a été convoité par les Allemands et les Français. « On s’est battu du 24 septembre 1914 au 26 septembre 1918 », raconte Jean-Luc Delahaye, guide et membre de l’Association des Amis de Vauquois qui réhabilite peu à peu l’endroit. « Cela fait 4 ans et 2 jours. La bataille de Verdun a duré 300 jours et 300 nuits. »

"Sur les 1 500 jours de la bataille, on a totalisé 519 explosions. 199 pour les Allemands, 320 déclenchées par les Français. Les chiffres donnent le tournis. La butte de Vauquois est devenue « une gigantesque termitière » comme dit Jean-Luc Delahaye. 17 km de galeries côté allemand. On y trouve 184 pièces pouvant accueillir des centaines d’homme. Une véritable caserne souterraine avec tout le « confort ». Les Français ne casernaient pas dans les 5 km de galeries qu’ils ont creusés. Elles servaient à miner les positions allemandes."

Pour en savoir plus, un excellent article du quotidien Ouest France : Le jour où la butte de Vauquois a été pulvérisée.

La butte de Vauquois. Source : Association des Amis de Vauquois.

La butte de Vauquois. Source : Association des Amis de Vauquois.

Une galerie allemande. Source : Association des Amis de Vauquois.

Une galerie allemande. Source : Association des Amis de Vauquois.

 17 km de galeries côté allemand. On y trouve 184 pièces pouvant accueillir des centaines d’homme. Une véritable caserne souterraine avec tout le « confort ». Ici, conservée intacte, la chambre souterraine d’un officier allemand. (Photo : Jean-Michel Niester/Ouest-France)

17 km de galeries côté allemand. On y trouve 184 pièces pouvant accueillir des centaines d’homme. Une véritable caserne souterraine avec tout le « confort ». Ici, conservée intacte, la chambre souterraine d’un officier allemand. (Photo : Jean-Michel Niester/Ouest-France)

Source : Association des Amis de Vauquois.

Source : Association des Amis de Vauquois.

Commenter cet article