Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

Le sport, un enjeu de la guerre froide

Publié le 1 Février 2017 par lschietecatte in guerre froide

Le "miracle sur glace" désigne l'exploit des hockeyeurs américains qui remportèrent la médaille d'or en battant l'équipe Soviétique, réputée invincible, lors des 13e JO d'hiver en 1980.

Le "miracle sur glace" désigne l'exploit des hockeyeurs américains qui remportèrent la médaille d'or en battant l'équipe Soviétique, réputée invincible, lors des 13e JO d'hiver en 1980.

La guerre froide (1947-1991) s'est également déroulée dans les stades et lors des rencontres internationales. Dès 1952 lors des JO d'Helsinki, le sport devient un formidable enjeu d'affrontement idéologique entre l'URSS et les Etats-Unis.

En 1980, pour officiellement protester contre l'invasion de l'Afghanistan par l'URSS en 1979, les Etats-Unis décident de boycotter les JO de Moscou, entraînant derrière eux plus de cinquante autres pays dont la RFA. Seules 80 nations y seront présentes, soit le plus faible total depuis 1956. 

Pour l'anecdote, cela permis au Zimbabwe d'obtenir sa 1ère médaille olympique. En effet, le boycott devait empêcher le 1er tournoi de hockey sur gazon féminin, puisqu'il ne restait que cinq équipes : l'URSS, la Pologne, la Tchécoslovaquie, l'Autriche et l'Inde. Le Zimbabwe, qui proclama son indépendance le 18 avril 1980, "répond à une invitation de dernière minute, formant son équipe en moins d'une semaine avant l'ouverture des jeux... et s'impose à la surprise générale". (CIO).

Réponse soviétique au boycott des JO de Moscou quatre ans plus tôt, les athlètes russes et 14 autres pays du bloc de l'Est, n'iront pas aux JO organisés à Los Angeles (1984). Malgré ce boycott, 140 nations y participèrent, soit le plus grand nombre de pays depuis 1896, premiers jeux olympiques de l'ère moderne.

Le 22 juin 1974, la RFA et la RDA s'affrontent lors du dernier match de qualification de la coupe du monde qui se déroule en Allemagne de l'Ouest. Les deux équipes sont déjà qualifiées pour retour suivant, mais elles se disputent la 1er place de leur groupe. Un match, qui au delà de l'enjeu sportif, va évidemment avoir un caractère très politique. 

La RDA l'emporte 1-0 mais c'est la RFA qui sera sacrée championne du monde le 07 juillet.

L'unique buteur de la partie, Jürgen Sparwasser, se réfugiera en Allemagne de l'ouest en 1988.

En 1956, aux JO de Melbourne, les équipes de Hongrie et d'URSS sont opposées en demi finale de water polo, quelques mois après l'intervention des chars soviétiques à Budapest. La rencontre tourne au règlement de compte. Le sang coule dans la piscine olympique !

En 1980, aux JO de Moscou, le perchiste Wladyslaw Kozakiewicz, remporte l'épreuve devant un des favoris, le russe Konstantin Volkov. Il adresse alors un bras d’honneur au public. L’ambassadeur d’URSS en Pologne proteste et exige qu’on retire à Kozakiewicz sa médaille d’or pour avoir insulté devant le monde entier le peuple soviétique. Les autorités polonaises ont assuré que le bras d’honneur de leur champion n’en était pas un, qu’il était en réalité dû à des "spasmes musculaires" !

Le sport, un enjeu de la guerre froide
Commenter cet article