Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

Ida Grinspan

Publié le 3 Novembre 2013 par lschietecatte in histoire

« N’être qu’un numéro, ne rien posséder de personnel qu’une gamelle et une cuillère, avoir constamment faim, toujours froid durant les longs hivers, être épuisée, battue et craindre le pire à chaque instant…

Comment on résiste à tout cela ? Je n’ai pas de réponse, sinon qu’il a fallu une somme incroyable de hasards, de chances. La nature humaine a des ressources stupéfiantes.

Nous qui sommes rentrés, nous sommes des témoins-acteurs. C’est pour les quatre-vingt-dix-sept pour cent d’assassinés que nous racontons inlassablement. L’oubli serait aussi intolérable que les faits eux-mêmes».

Ces paroles sont celles de Ida Grinspan, extraites de J'ai pas pleuré, livre écrit avec Bertrand Poirot-Delpech (plusieurs exemplaires sont au CDI). 

Mme Grinspan sera présente au collège Jules Verne jeudi 21 novembre 2013 pour rencontrer les élèves de 3e et témoigner encore pour que ceux qui ne sont pas revenus ne tombent pas dans l'oubli.

Née en 1929 de parents polonais qui avaient fui l'antisémitisme de leur pays, Ida Grinspan sera envoyée dans les Deux-Sèvres à partir de 1940 : elle y apprendra deux ans plus tard l'arrestation de sa mère lors dela rafle du Vel d'Hiv.  Elle sera elle même arrêtée dans la nuit du 30 au 31 janvier 1944 par des gendarmes français, transférée à Drancy puis déportée à Auschwitz dans un convoi arrivé le 13 février 1944 : elle avait 14 ans mais paraît plus âgée, ce qui la sauve de la chambre à gaz où étaient envoyés d'office les moins de 15 ans. Elle y restera jusqu'en janvier 1945 pour être amenée au camp de Ravensbrück, puis à celui de Neustadt où elle sera libérée en mai par des soldats soviétiques.

En 2006, Mme Grinspan a accompagné des élèves du collège André Malraux (Sens) à Auschwitz.
La vidéo est un extrait de leur remarquable travail (partie 1 - partie 3).
Commenter cet article