Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

L'armée du crime

Publié le 3 Avril 2012 par lschietecatte in télévision cinéma

Jeudi 05 avril à 20h35, France 3 diffuse l'armée du crime de Robert Guédiguian (2008). En voici le synopsis :

"Dans Paris occupé par les allemands, l'ouvrier poète Missak Manouchian prend la tête d'un groupe de jeunes juifs, Hongrois, Polonais, Roumains, Italiens, Arméniens, déterminés à combattre pour libérer la France qu'ils aiment, celle des Droits de l'Homme. Dans la clandestinité, au péril de leur vie, ils deviennent des héros. Les attentats de ces partisans étrangers vont harceler les nazis et les collaborateurs. Alors, la police française va se déchaîner, multiplier les effectifs, utiliser filatures, dénonciations, chantages, tortures... Vingt-deux hommes et une femme seront condamnés à mort en février 1944. Dans une ultime opération de propagande, ils seront présentés comme une Armée du crime, leurs visages en médaillon sur un fond rouge sur les murs de toutes les villes du pays". 

Ces jeunes résistants formaient le FTP-MOI (Francs-Tireurs et Partisans - Main d'Oeuvre Immigrée) dirigé par Missak Manouchian. Ils étaient composés de juifs, hongrois, arméniens, italiens qui formaient un des groupes de résistants parmi les plus déterminés, probablement parce qu'en tant que juifs et étrangers, ils étaient une des cibles du régime de Vichy.

Ce groupe reste célèbre encore aujourd'hui par la fameuse affiche rouge, placardée partout en France par les nazis au moment de leur procés expéditif pour dénoncer "leurs crimes", et par le poème écrit par Louis Aragon puis mis en musique par Léo Ferré. Le texte d'Aragon s'inspire de la dernière lettre de Missak Manouchian écrite à sa femme Mélinée : "Ma chère Mélinée, ma petite orpheline bien aimée. Dans quelques heures, je ne serai plus de ce monde. On va être fusillé cet après midi à 15 heures. Cela m'arrive comme un accident dans ma vie, je n'y crois pas, mais pourtant je sais que je te verrai plus jamais...". A lire absolument.

 

 

Commenter cet article