Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

La java des bombes atomiques

Publié le 25 Février 2014 par lschietecatte in histoire des arts

La guerre froide marque l'affrontement entre les Etats-Unis et l'URSS de la fin de la seconde guerre mondiale jusqu'en 1991. De nombreux domaines vont être le théatre de cette rivalité : la conquête de l'espace, la propagande, le sport et bien entendu la course aux armements.
L'arme nucléaire en a été un des enjeux majeurs (comme à Cuba ou durant la guerre de Corée) : le monde a dès lors vécu dans l'angoisse d'un conflit atomique.
Depuis le projet Manhattan, qui a abouti au premier essai nucléaire Américain dans le désert du Nouveau Mexique le 16 juillet 1945, Américains, Soviétiques et leurs alliés se sont lancés dans une course effrénée pour concevoir des armes toujours plus puissantes. Le 29 août 1948, l'URSS a procédé à son premier test atomique au Kazakhstan grâce à une technologie obtenue par des espions aux Etats-Unis. Face à cette escalade, de nombreuses personnalités vont se mobiliser pour "exiger l'interdiction absolue de l'arme atomique" (Appel de Stockholm, 1950). Appel vain puisque le 03 octobre 1952, c'est au tour des Britanniques  (opération Hurricane). Un mois plus tard, le 01 novembre 1952, les Américains testent la 1ère bombe H, 1000 fois plus puissante que celle d'Hiroshima. Enfin le 01 mars 1954, à Bikini Island, a lieu le test de la bombe H (Castle Bravo) le plus puissant jamais effectué, 1000 fois plus que les bombes lancées sur le Japon en août 1945. L'explosion créa un cratère de 2km de diamètre, le champignon de l'explosion s'éleva à  plus de 50km d'altitude. La radioactivité s'étendra sur des atolls situées entre 150 et 250 km. Le site de Bikini Island est aujourd'hui classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Au total, 2053 essais nucléaires auraient été effectués depuis 1945 ! Pour en savoir plus, un ancien article ici.

C'est dans ce contexte que Boris Vian a composé, la Java des bombes atomiques, complainte humoristique qui dénonce l'absurdité de la bombe et ses dangers. Ecrivain, poète et chansonnier, il est l'auteur de quelques classiques de la chanson française comme le déserteur ou la complainte du progrès.

Commenter cet article