Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

La musique au temps de la guerre froide

Publié le 11 Janvier 2016 par lschietecatte in histoire, musique, histoire des arts

La musique au temps de la guerre froide

Durant la période de la guerre froide, la musique a aussi été un moyen pour affirmer ses positions, témoigner, dénoncer les événements politiques, militaires de l'époque. En voici quelques exemples

Tout d'abord hommage à David Bowie avec Heroes. Ce titre de 1977 raconte une histoire d'amour qui se déroule aux pieds du mur de Berlin :

"I remember standing by the wall,

and the guns shot above our heads

and we kissed,

as through nothing could fall.

And the shame, was on the other side.

Oh, We can't beat them, forever and ever.

Then we could be heroes

Just for one day..."

La Java des bombes atomiques de Boris Vian (1955) est une complainte humoristique qui dénonce l'absurdité de la bombe atomique à l'heure où américains et soviétiques sont passés de la bombe A (qui a détruit Hiroshima et Nagasaki en 1945) à la bombe H (pour hydrogène), 1000 fois plus puissante.

Russians de Sting date de 1985. Le titre est extrait de son 1er album solo, the dream of the blue turtles, après la séparation de The Police. Il dénonce ici l'affrontement Etats-Unis/URSS et la crainte d'un affrontement nucléaire : "how can i save my little boy, from Oppenheimer's deadly toy ?, comment je peux sauver mon petit garçon du jouet mortel d'Oppenheimer", considéré comme le père de la bombe atomique américaine.

99 luftballons de Nena (1983) est un des rares titres allemands à avoir connu un immense succès international. Musique entraînante dont les paroles racontent 99 ballons qui flottent dans le ciel et qui sont identifiés comme une menace par l'armée, provoquant une riposte gigantesque qui détruira la planète.

Creedence Clearwater Revival dans Fortunate song (1969) dénonce les fils de riche de ou d'hommes politiques américains qui échappent à la guerre du Vietnam grâce aux appuis de leur père alors que toute une génération va perdre ses idéaux dans une guerre qui semble sans fin.

Titre evidemment à rapprocher de la légendaire interprétation de l'hymne américain, Star Spangler Banner, lors du festival de Woodstock (1969) par Jimi Hendrix. Une guitare qui s'enflamme pour cracher du feu comme les B-52 américains qui larguent leurs bombes sur le Vietnam. Une dénonciation de l'engagement américain.

Washington Bullets de The Clash (1981), extrait du triple album Sandinista, dénonce entre autre l'impérialisme américain et soviétique et leurs interventions dans de nombreux pays du tiers monde : Cuba, l'intervention soviétique en Afghanistan.