Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

Simon Zalamansky, histoire d'une arrestation

Publié le 18 Avril 2013 par lschietecatte in histoire

"Le jour où les sbires de Vichy sont venus arrêter mon père, dans ce bourg de la Drôme où il croyait trouver le refuge de la zone libre, je n'avais pas quatre ans. A cet âge, on n'est pas tout à fait sorti de sa coquille, on ne comprend pas grand chose au vaste monde. La mémoire est une cire vierge, le tiroir ne s'est pas encore ouvert, où ranger le linge des souvenirs. Pourtant, j'ai gardé l'image précise de cette journée, gravée à l'eau forte. Mon père revenait de quelque marché des environs. Il m'avait rapporté un jeu de cubes en bois et, pour ma soeur, une dînette, des petits plats de terre cuite. Ils étaient trois, qui l'attendaient. Le chef tenait fermement son rôle, le deuxième devait être l'idiot du village qu'on avait affublé d'un képi, le troisième, au milieu des larmes de ma mère, de ma soeur et de mon père, ricanait nerveusement – il aurait préféré être ailleurs, de toute évidence, il se rendait compte de l'ignominie de sa besogne. Moi, je ne comprenais rien à ce qui se tramait là, sous mes yeux, j'étais à des années-lumière... -- enfant, on veut rester dans le lait et la lumière – je refusais confusément la chape de ténèbres qui s'abattait sur la maison, je repoussais le linceul d'ombre. Sur la table, mes dés de bois avaient jeté leur sort." Henri Zalamansky

La commune de La Touche a décidé d'honorer, le 30 septembre 2012, le mémoire de Simon Zalamansky. Près du monument aux morts de la commune est apposée une plaque commémorative indiquant : "mort en déportation".

L'émission de France Culture, Sur les docks, est un prolongement émouvant du témoignage d'Ida Grinspan, entendu au collège cette année.

A noter, une émission consacrée aux 50 ans de l’insurrection du ghetto de Varsovie. "Varsovie, 19 avril 1943. A l'attaque massive du ghetto par la Wehrmacht, des juifs ripostent en prenant les armes. 50 ans après les témoins se souviennent.Avec des survivants de l'insurrection et en particulier Marek Edelman, seul rescapé des 5 membres de l'Organisation Juive de Combat, c'est le ghetto de Varsovie qui parle à nouveau des 2000 allemands surarmés entrés dans le ghetto pour sa destruction finale. On sait que les combattants juifs les feront reculer et résisteront héroïquement jusqu'à la mi-mai. 500 personnes ont survécu et 6 d'entre elles témoignent". Un témoignage précieux et remarquable.

Commenter cet article