Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Laurent Schietecatte, professeur d'histoire-géographie au collège Jules Verne (Nantes)

Happy Christmas

Publié le 16 Décembre 2012 par lschietecatte in livres

En mal d'inspiration d'un cadeau original ou pour éviter d'être déçu, voici quelques idées pour offrir ou pour recevoir à Noël.   

La couleur des sentiments de Kathryn Stockett est un livre conseillé par un de mes élèves. L'Amérique des années 60, l'Amérique de la ségrégation et de Martin Luther King. Le sud profond des Etats-Unis ne connait pas beaucoup de changements : les noirs restent à l'écart, sans aucun droit. Pourtant, une jeune bourgeoise blanche va unir son destin à deux domestiques noires, et malgré la peur vont en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Dans la mer il y a des crocodiles de Fabio Geda (édition Liana Lévi), livre déjà conseillé l'année dernière. L'histoire incroyable de Enaiatollah Akbari de l'ethnie Hazara qui, a l'âge de 10 ou 11 ans, va quitter son pays l'Afghanistan pour fuir les Talibans. C'est le début d'un périple à travers le Pakistan, l'Iran... jusqu'en Italie. Confronté en permanence à des conditions de vie très difficiles, il saura tenir debout, avancer en gardant en mémoire ce qu'il lui disait sa mère : "il faut toujours avoir un rêve au dessus de sa tête" ! C'est le cadeau à offrir !

Moi, René Tardi, prisonnier de guerre au stalag II B  de Jacques Tardi. Célèbre pour sa série Adèle Blanc-Sec et ses albums sur la 1ère guerre mondiale, Tardi s'attache dans cette BD à mettre en scène les carnets qu'a tenus son père lors de ses années de guerre et de sa captivité en Allemagne en Poméranie durant la seconde guerre mondiale. Le dessin est toujours aussi poignant et précis. A offrir sans modération.

Le singe de Hartlepool de Wilfrid Lupano et Jérémie Moreau : En pleine guerre napoléonienne, un navire français fait naufrage au large de Hartlepool, en Angleterre. Parmi les débris, un seul survivant : un chimpanzé, mascotte de l'équipage portant l'uniforme tricolore. Mais, dans ce petit village d'Angleterre, où personne n'a jamais vu de Français, l'animal correspond assez bien à l'idée qu'on se fait de l'ennemi. Aussitôt, le singe est traîné en justice, accusé d'espionnage... Dénonciation de la bétise ordinaire, du rejet de l'autre, cette histoire, superbement illustrée, est à la fois drôle et intelligente

L'écureuil du Vel d'Hiv de Christian Lax. "Paris, mai 1940. Les années noires de l’occupation tombent sur Paris. Sam et Eddie, deux frères que tout oppose, affrontent chacun à leur façon, cette période difficile sous le regard de leur père. Sam, l’aîné, brillant et populaire coureur cycliste (pistard) fait la fierté de son père. Surnommé l’écureuil, du fait de son agilité, il embale le public et défend l’honneur français à sa façon. Eddie, le cadet, handicapé du bras et de la jambe gauche, est rejeté par son père, le docteur Ancelin. Tandis que leur mère s’active dans un réseau d’aide aux enfants juifs, le docteur passe ses nuits à se perdre dans le jeu avec des officiers allemands. Les années passent. Tant bien que mal, Sam continu son métier de cycliste au Vel’ d’Hiv, tandis qu’Eddie devient journaliste en signant des brûlots antinazis, sous le pseudonyme de « L’écureuil ». Ce très bel album nous plonge dans les années noires de l'occupation allemande et de la collaboration du régime de Vichy, à travers l'un de ses épisodes les plus sombres, la rafle du Vel d'hiv le 16 juillet 1942 où 13 000 Juifs furent arrêtés à Paris et internés pendant plusieurs jours au Vélodrome d'hiver (le Vel d'Hiv).

33 révolutions par minute (tome 1 et tome 2) de Dorian Lynskey, journaliste musical au quotidien britannique the Guardian. Il retrace ici un siècle de protest song anglophone de Billy Holliday à Green Day en passant par John Lennon, Stevie Wonder ou encore U2. Chaque chanson a marqué une génération sur des sujets aussi divers que la guerre du Vietnam, le racisme, les droits civiques ou encore Nelson Mandela par The Special Aka. Si les chansons ne peuvent pas changer le monde, elles peuvent en tout cas l'éclairer.

Commenter cet article